Quelles sont les avantages et inconvénients du statut LMNP ?

Votre test en

30 sec

GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

Statut LMNP

Simulez votre projet

GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

Statut LMNP

Simulez votre projet

L’investissement immobilier est depuis longtemps une stratégie prisée pour la création de patrimoine et la génération de revenus passifs. Parmi les options disponibles, l’investissement en tant que Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) suscite un intérêt croissant en raison de ses avantages fiscaux et de son potentiel de rendement élevé. Toutefois, il est important de reconnaître que le LMNP comporte également son lot d’inconvénients et de défis.

0 ans
de loyers perçus**
0 %
TVA récupérée**
0
d’impôt sur vos revenus locatifs pendant 20 ans**

Les inconvénients du statut LMNP

Complexités Administratives et Fiscales du statut LMNP

Le statut LMNP présente un potentiel de rendement attrayant, mais il est essentiel de prendre en compte les complexités administratives et fiscales qui l’accompagnent. Cette section se penche sur ces aspects cruciaux.

Obligations déclaratives et comptables

Le statut LMNP exige une attention particulière aux obligations déclaratives et comptables. Les propriétaires doivent gérer avec précision les enregistrements des revenus locatifs, des dépenses liées à l’entretien du bien et du mobilier, ainsi que la préparation des déclarations fiscales appropriées.

En optant pour le régime réel simplifié, les investisseurs en LMNP sont également tenus de gérer la TVA, ce qui peut être une tâche complexe. La comptabilisation de l’amortissement du bien et du mobilier est également requise, ce qui demande une compréhension approfondie des pratiques comptables.

TVA en cas d'option

Dans le cadre du régime réel simplifié, il est nécessaire de collecter la TVA sur les loyers perçus. Cette obligation peut être inattendue pour de nombreux investisseurs LMNP et ajouter une couche de complexité à la gestion de leur bien.

La gestion de la TVA implique des déclarations fiscales périodiques, et les investisseurs doivent surveiller attentivement leur seuil de chiffre d’affaires, car l’option pour la TVA peut devenir obligatoire au-delà d’un certain seuil.

Retrouvez dans ce guide
Guide Offert
Comment investir dans une résidence étudiante ?
Découvrez comment réussir à coup sûr votre investissement en résidence étudiante

Dépendance vis-à-vis des Gestionnaires

Si le statut LMNP peut être prometteur, il comporte son lot de défis, et l’une des préoccupations majeures réside dans la dépendance vis-à-vis des gestionnaires immobiliers.

Risque de mauvaise gestion

Faire appel à des gestionnaires immobiliers peut sembler une solution pratique pour la gestion de biens en LMNP. Cependant, cela comporte des risques potentiels, notamment celui de mauvaise gestion. Si les gestionnaires ne répondent pas aux attentes ou ne maintiennent pas le bien et le mobilier de manière satisfaisante, cela peut avoir un impact négatif sur la satisfaction des locataires, la durée de séjour, et, en fin de compte, sur les rendements.

Coûts supplémentaires

Les services des gestionnaires immobiliers ne sont pas offerts sans contrepartie, et leurs tarifs peuvent fluctuer en fonction du niveau de prestation. Ces frais supplémentaires doivent être intégrés dans votre évaluation financière globale de cette forme d’investissement, car ils ont le potentiel de diminuer le rendement net.

Risque de Vacance Locative

Fluctuation de la demande

L’un des principaux facteurs contribuant au risque de vacance locative en LMNP est la fluctuation de la demande. Les biens meublés attirent généralement des locataires à la recherche de locations temporaires, tels que des touristes, des étudiants ou des professionnels en déplacement. Cette demande peut varier considérablement en fonction de la saison, de l’emplacement géographique et d’autres facteurs externes.

Cela signifie que les investisseurs en LMNP peuvent connaître des périodes de non-occupation plus fréquentes et plus longues que dans d’autres types de location.

Gestion des périodes creuses

Pour gérer efficacement le risque de vacance locative, les investisseurs en statut de LMNP doivent adopter une approche proactive. Cela peut inclure la constitution d’une réserve de trésorerie pour faire face aux périodes de non-occupation, la mise en œuvre de stratégies de tarification compétitives, et la surveillance étroite des tendances saisonnières pour anticiper les périodes creuses.

Coûts Initiaux et d'Entretien

Tout investissement immobilier, mais encore plus les locations meublées non-professionnelles, comporte des coûts initiaux et d’entretien qu’il est crucial de prendre en compte pour évaluer la rentabilité globale de l’opération.

Ameublement et mise en conformité

L’un des premiers coûts majeurs que les investisseurs en LMNP doivent anticiper concerne l’ameublement du bien et la mise en conformité aux normes légales. Contrairement à la location nue, la location meublée exige que le propriétaire fournisse un logement meublé de qualité, avec des équipements en bon état. L’achat de meubles, d’appareils électroménagers et d’accessoires peut représenter une dépense considérable.

Dépenses d'entretien et de remplacement

Une fois le bien en LMNP en place, les investisseurs doivent également faire face à des dépenses d’entretien régulières. Cela comprend la maintenance du mobilier, la réparation des appareils électroménagers, le remplacement des éléments usés et l’entretien général du bien. Les coûts d’entretien peuvent varier en fonction de l’âge du mobilier et de l’état général du bien.

Il est essentiel de budgéter correctement ces dépenses d’entretien pour éviter des surprises financières inattendues qui pourraient affecter la rentabilité.

Retrouvez dans ce guide
Guide Offert
Comment investir dans le neuf ?
Découvrez comment réussir à coup sûr votre premier investissement immobilier.

Moindre Flexibilité de la Location

Un autre défi à prendre en compte lors de l’engagement dans ce type de location réside dans la moindre flexibilité par rapport à d’autres formes d’investissement immobilier.

Contraintes liées aux baux commerciaux

En LMNP, les baux conclus sont généralement des baux commerciaux, soumis à des règles spécifiques. Bien que cela puisse offrir plus de liberté aux propriétaires pour fixer les conditions de location, cela signifie également qu’ils sont soumis à certaines contraintes qui diffèrent des baux d’habitation.

Par exemple, la durée minimale d’un bail commercial en LMNP est généralement de 9 ans, tandis que les baux d’habitation offrent une plus grande flexibilité en matière de durée. Cela signifie que vous ne pouvez pas récupérer votre bien pour un usage personnel ou le vendre aussi facilement que dans d’autres types de locations.

Difficulté de récupération du bien et limitations à la vente du bien

En LMNP, la résiliation anticipée du bail peut être plus complexe que dans d’autres types de locations, et cela peut nécessiter le versement d’une indemnité au locataire. En bref, si vous envisagez de vendre votre propriété, vous devez souvent informer le locataire en avance et lui donner la possibilité de l’acheter en priorité. Cela peut compliquer la vente du bien, surtout si le locataire n’est pas intéressé ou si vous souhaitez vendre rapidement.

Maintenant que nous avons exploré en détail les inconvénients liés au statut de loueur meublé non professionnel, examinons également les nombreux avantages que cette stratégie peut offrir aux investisseurs.

Les Avantages de l'Investissement en Loueur Meublé Non Professionnel

Bien que nous ayons exploré en détail les inconvénients de la LMNP, il est important de noter qu’il présente de nombreux avantages pour les investisseurs.

Optimisation Fiscale

L’optimisation fiscale est l’un des principaux avantages. Cette stratégie offre plusieurs opportunités afin de diminuer votre charge fiscale et réduire les impôts :

Amortissement du bien et du mobilier

En LMNP, vous avez la possibilité d’amortir le coût d’acquisition du bien immobilier et du mobilier. L’amortissement est une déduction comptable qui vous permet de réduire votre revenu imposable, ce qui peut entraîner des économies d’impôt significatives. Cette déduction est calculée en fonction de la durée d’amortissement des biens, ce qui permet de répartir ces coûts sur plusieurs années.

Déduction des charges

Les charges liées à l’entretien, à la gestion et à la location de votre bien sont déductibles de vos revenus locatifs. Cela comprend les frais d’entretien, les intérêts hypothécaires, les taxes foncières, les frais de gestion, et d’autres dépenses liées à l’exploitation de votre bien. Ces déductions réduisent également votre revenu imposable, ce qui se traduit par des économies d’impôt supplémentaires.

Abattement forfaitaire pour frais en régime micro-BIC

Pour les petits propriétaires, le régime Micro-BIC permet de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50% sur les revenus locatifs. Cela signifie que seulement la moitié des loyers perçus est soumise à l’impôt sur le revenu. C’est une option attrayante pour ceux qui ont des revenus locatifs modestes.

Potentiel de Rendement Élevé

Un autre avantage non négligeable de l’investissement en LMNP est le potentiel de rendement élevé par rapport à la location nue. Voici comment cela fonctionne :

Loyers plus élevés

Les biens en LMNP attirent généralement des locataires à la recherche de logements meublés et équipés. En conséquence, les propriétaires peuvent demander des loyers plus élevés pour la commodité et le confort offerts par ces biens.

Durée de séjour plus courte

Les locataires de LMNP ont souvent une durée de séjour plus courte par rapport à la location nue. Cela signifie que les propriétaires ont l’opportunité de réajuster les loyers plus fréquemment pour suivre les tendances du marché et maximiser les rendements.

Adaptabilité à divers publics

Le LMNP est un statut qui se distingue par sa flexibilité en matière de publics cibles. Cette adaptabilité permet de mieux répondre à la demande et d’optimiser la rentabilité de l’investissement auprès des étudiants, touristes, professionnels en déplacement, personnes âgées en fonction des opportunités locales.

Pierre-Emmanuel Jus, Directeur commercial
Pierre-Emmanuel Jus
Directeur commercial
Immobilier
Nos conseils d'experts

Pourquoi investir dans l'immobilier ?

C’est une valeur refuge. L’immobilier demeure encore et toujours un placement sûr, plébiscité par une grande majorité de français.

C’est la possibilité d’acheter un bien financé par les loyers de vos locataires, d’obtenir d’éventuels avantages fiscaux ainsi que de bénéficier de l’effet de levier du crédit.

C’est une solution pour préparer l’avenir et protéger votre famille via les assurances emprunteurs.

Pérennité et Valorisation du Patrimoine

Conservation de la valeur et potentiel d'appréciation

La propriété immobilière tend à conserver sa valeur au fil du temps. Les biens immobiliers, s’ils sont bien entretenus, ont tendance à résister aux fluctuations économiques et à maintenir leur valeur intrinsèque. De plus, l’augmentation de la demande dans une région ou l’amélioration de l’infrastructure locale peuvent entraîner une augmentation de la valeur de votre propriété au fil des années, ce qui contribue à la croissance de votre patrimoine.

Amélioration de l'aménagement intérieur

En Location Meublée Non Professionnelle, le mobilier et l’aménagement intérieur de votre bien ont un impact sur sa valeur. En investissant dans des équipements de qualité et un ameublement attrayant, vous pouvez non seulement attirer plus de locataires, mais également augmenter la valeur perçue de votre bien. Cela peut se traduire par des loyers plus élevés et une valorisation accrue.

témoignages
Ils ont franchi le cap

Anne et Claude, retraités

« Notre conseiller Valority a su comprendre nos attentes et nous donner des conseils éclairés pour nos investissements. »

416 000€ d'investissement

dont 250 000€ d'apport

Le couple a investi dans 3 biens immobiliers

200€

d'épargne mensuelle

401 000€

d'encours immobiliers en 2023

100% de loyers perçus

Et 0 loyer impayé

Gestion locative par une Agence immobilière

Expertise professionnelle

Les agences immobilières possèdent une expertise approfondie dans la gestion locative. Leur connaissance du marché local, des réglementations en vigueur et des meilleures pratiques de gestion peut être extrêmement précieuse pour le statut de loueur en meublé non-professionnel. Vous bénéficiez ainsi de l’expérience d’experts qui maximisent le rendement de votre investissement.

Optimisation du taux d'occupation

Les agences immobilières sont compétentes pour attirer des locataires qualifiés et maintenir un taux d’occupation élevé. Elles peuvent mettre en place des stratégies de marketing efficaces, gérer les visites, sélectionner les locataires et s’occuper de la gestion des contrats de location. Cette expertise contribue à minimiser les périodes de vacance locative et à garantir un flux constant de revenus locatifs.

Gestion des problèmes

En cas de problèmes ou de réparations nécessaires, les agences immobilières sont là pour gérer les situations de manière professionnelle et réactive. Elles coordonnent les interventions d’entretien, gèrent les relations avec les bailleurs et assurent la résolution efficace des problèmes.

En somme, le statut LMNP offre une combinaison d’avantages fiscaux, de potentiel de rendement élevé, d’adaptabilité à différents publics et de valorisation du patrimoine. Cependant, il est essentiel de peser attentivement ces avantages par rapport aux inconvénients et de prendre une décision éclairée en fonction de vos objectifs financiers et de votre tolérance au risque.

**Selon les dispositions prévues à l’article 39C du CGI; Le statut loueur meublé permet de récupérer la TVA sous certaines conditions : Acquisition d’un bien immobilier neuf proposant un certain nombre de services ; Confier l’exploitation du bien à un professionnel ; Etre soumis à la TVA ; Exploitation par bail commercial pour une durée de 10 ans, en cas d’arrêt de l’exploitation avant les 10 ans, vous devrez rembourser la TVA au prorata des années restantes. Le dispositif loueur meublé non professionnel prévoit le versement de loyers en application d’un bail commercial. En tout état de cause, la perception de loyers ne saurait être garantie par la mise en place d’un bail commercial. Dans la limite des recettes selon l’article 156 du CGI. L’article 82 de la loi de finances pour 2010 (n° 2009-1673 du 30 décembre 2009) conditionne le bénéfice du report des fractions de réduction d’impôt qui n’ont pas pu être imputées au maintien en location du logement au cours des années concernées.

A lire également

Loi Pinel

Une alternative à la loi Pinel est le dispositif du LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel).

Immobilier ancien

Découvrez les autres fiscalités dans l’ancien