Fonctionnement du plan d'épargne retraite
PER individuel

Vous vous demandez ce qu’est exactement un PER, comment il fonctionne, et s’il est adapté à votre situation personnelle. Vous n’êtes pas seul. De nombreuses personnes hésitent à ouvrir un PER, cherchant à mieux comprendre ses mécanismes et à déterminer si elles ont le bon profil pour en tirer avantage. Dans les lignes qui suivent, nous vous expliquons dans en détail le fonctionnement du PER, ses différents types, ses avantages et inconvénients, ainsi que les critères à considérer pour savoir si le PER est la bonne option pour vous.

Votre test en

30 sec

GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

Calculez votre retraite

Découvrez combien vous toucherez à la retraite

Qu’est-ce qu’un
Plan Épargne Retraite ?

Le PER, créé par la loi Pacte de 2019, a pour objectif principal de simplifier et de renforcer l’épargne retraite en regroupant différents dispositifs existants. Il se décline en trois types principaux : le PER Individuel (PERIN), le PER Collectif (PERCOL) et le PER Obligatoire (PERO). 

Le PER vous permet de constituer une épargne à long terme pour compléter vos revenus une fois à la retraite tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Il offre une flexibilité accrue en matière de gestion et de sortie des fonds, vous permettant de choisir entre une sortie en capital, en rente viagère ou une combinaison des deux.

Si vous détenez un ancien PERP (plan épargne retraite populaire), sachez que vous pouvez le transférer vers un PER individuel pour bénéficier de tous ses avantages. 

Le fonctionnement des différents plan épargne retraite

Quels sont les différents types de PER ?

Il existe trois principaux types de Plans d’Épargne Retraite (PER) : le PER Individuel (PERIN), le PER Collectif (PERCOL) et le PER Obligatoire (PERO), chacun ayant ses caractéristiques propres. Voici un aperçu de chacun d’eux.

PER Individuel (PERIN)

Le PER Individuel (PERIN) est ouvert à tous, que vous soyez salarié, indépendant, ou même sans activité professionnelle.

Fonctionnement :

  • Vous pouvez y verser des cotisations de manière libre ou programmée.
  • Les versements sont déductibles de votre revenu imposable, dans certaines limites.
  • Vous avez le choix entre une gestion pilotée, où vos fonds sont gérés par des professionnels en fonction de votre profil de risque, et une gestion libre, où vous choisissez vous-même vos supports d'investissement.

Caractéristiques :

  • Accessible à tout individu.
  • Flexibilité dans les versements et les modes de gestion.
  • Sortie possible en capital ou en rente viagère à la retraite.

PER Collectif (PERCOL)

Le PERCOL est un PER d'entreprise proposé par les employeurs à leurs salariés.

Fonctionnement :

  • Les salariés peuvent y verser leur épargne salariale 'primes de participation, d’intéressement) et effectuer des versements volontaires.
  • L’entreprise peut également abonder les versements des salariés.
  • Les sommes investies sont bloquées jusqu'à la retraite, sauf en cas de déblocage anticipé prévu par la loi (achat de la résidence principale, décès, invalidité, etc.).

Caractéristiques :

  • Réservé aux salariés d'entreprises ayant mis en place ce dispositif.
  • Possibilité de bénéficier de l'abondement de l'employeur.
  • Sortie en capital ou en rente viagère à la retraite.

PER Obligatoire

Le PER d'entreprise obligatoire est mis en place par l’entreprise et concerne certains salariés ou catégories de salariés.

Fonctionnement :

  • Les salariés concernés doivent obligatoirement cotiser à ce plan, souvent en complément des cotisations de l’entreprise.
  • Les versements sont généralement fixes et déterminés par l’employeur.
  • Ce plan peut inclure des cotisations patronales et salariales.

Caractéristiques :

  • Obligation de cotisation pour les salariés concernés.
  • Les cotisations peuvent être partiellement prises en charge par l’employeur.
  • Sortie en rente viagère principalement, avec des options limitées de sortie en capital.

Le fonctionnement du PER individuel en détail

Comment souscrire un PER ?

Vous pouvez souscrire un PER auprès de diverses institutions financières telles que les banques, les compagnies d’assurance, ou les courtiers en ligne. Vous pouvez également faire appel aux experts en gestion de patrimoine Valority qui seront en mesure de vous proposer un PER le mieux adapté possible à votre projet et à votre profil risque.

Comment alimenter son PER grâce au système de versements ?

Les versements dans un plan d’épargne retraite individuel sont flexibles et s’adaptent à vos capacités et objectifs d’épargne. Il existe différents types de versements :

Les versements libres

Vous pouvez verser de l’argent sur votre PER quand vous le souhaitez, sans aucune obligation de régularité. Certains contrats peuvent fixer un montant minimum pour chaque versement.

Les versements programmés

Vous pouvez mettre en place des prélèvements automatiques réguliers (mensuels, trimestriels, annuels) depuis votre compte bancaire vers votre PER. Vous définissez le montant de chaque prélèvement en fonction de votre capacité d’épargne.

Les versements déductibles et non déductibles

Le PER individuel offre une flexibilité fiscale intéressante. En effet, vous avez le choix d’opter pour des versements déductibles de l’impôt sur le revenu, ce qui réduit immédiatement votre base imposable.

Alternativement, vous pouvez choisir de ne pas déduire vos versements. Dans ce cas, bien que vous ne bénéficiiez pas d’un avantage fiscal immédiat, vous profiterez d’une fiscalité plus avantageuse lors de la sortie du PER. En effet, au moment de la retraite, les sommes retirées seront moins imposées, permettant ainsi une optimisation fiscale différée.

Le choix dépendra de votre niveau d’imposition au moment des versements. C’est à partir de la tranche marginale d’imposition de 30% que le choix d’opter pour les versements déductibles est le plus pertinent. 

Retrouvez dans ce guide
Guide Offert
Le guide des placements financiers 2024
Faites un tour d’horizon des solutions d’investissements et retrouvez tous nos conseils d’experts.

Dans quels types de fonds peut-on investir avec son PER ?

Avec un Plan d’Épargne Retraite (PER) individuel, vous avez accès à divers types d’actifs pour vos investissements, chacun avec ses caractéristiques, avantages et inconvénients. Les fonds en euros sont des investissements sécurisés offrant une garantie en capital, ce qui signifie que vous ne pouvez pas perdre l’argent investi. Ils offrent des rendements modestes, mais stables. Cependant, leurs performances sont généralement inférieures à celles d’autres types d’actifs.

Les unités de compte, en revanche, permettent d’investir dans des actions, des obligations, des fonds immobiliers ou d’autres actifs. Ces investissements n’offrent pas de garantie en capital, ce qui signifie que leur valeur peut fluctuer en fonction des marchés financiers. L’avantage des unités de compte est leur potentiel de rendement supérieur, ce qui peut générer des gains significatifs sur le long terme. Cependant, cela s’accompagne d’un risque plus élevé, car les marchés peuvent être volatils et entraîner des pertes.

Il est également possible d’investir dans des fonds diversifiés qui combinent différentes classes d’actifs pour équilibrer rendement et risque. Ces fonds sont gérés par des professionnels qui ajustent régulièrement la composition du portefeuille en fonction des conditions du marché. Ils offrent une bonne diversification et une gestion active, mais ils peuvent comporter des frais de gestion plus élevés.

Nos conseillers en gestion de patrimoine sont en mesure de monter pour vous un PER sur-mesure, adapté à votre profil risque et à vos préférences d’investissement. 

Quels sont les modes de gestion d'un PER ?

La gestion libre

La gestion libre vous permet de choisir vous-même les supports d’investissement parmi une gamme d’options proposées. Vous pouvez ainsi investir directement dans des fonds en euros, des unités de compte, ou des fonds diversifiés selon vos préférences. La gestion libre offre une grande flexibilité et la possibilité de personnaliser votre portefeuille en fonction de vos convictions et de vos objectifs financiers, mais elle nécessite également une bonne connaissance des marchés financiers et un suivi régulier.

La gestion pilotée

La gestion pilotée est une option où des professionnels comme ceux de Valority gèrent votre épargne. Ils ajustent régulièrement les investissements en fonction de votre âge et de votre horizon de retraite, avec pour objectif de réduire les risques à mesure que vous approchez de la retraite. Ce mode de gestion est idéal si vous préférez déléguer la gestion de vos actifs à des experts, bénéficiant ainsi de leur expertise pour maximiser vos rendements, minimiser les risques et vous permettre d’investir dans des actifs qui correspondent à vos valeurs.

La gestion d'un PER vert

Comment fonctionne la sortie du PER ?

La sortie du PER se fait normalement au moment de la retraite, selon des modalités flexibles qui s’adaptent à vos besoins. En effet, vous avez le choix entre une sortie en capital, une sortie en rente viagère, ou une combinaison des deux. Une sortie en capital vous permet de retirer l’intégralité de votre épargne en une seule fois ou en plusieurs tranches, tandis qu’une rente viagère vous assure des revenus réguliers à vie.

Cependant, le PER prévoit des cas spécifiques de déblocage anticipé où vous pouvez accéder à vos fonds avant l’âge de la retraite. Voici les principaux cas de déblocage anticipé :

  • Achat de la résidence principale : Vous pouvez débloquer votre épargne pour financer l’achat de votre première résidence principale. Cette option est particulièrement avantageuse pour ceux qui n’ont pas encore accédé à la propriété.

  • Décès du conjoint ou du partenaire de PACS : En cas de décès de votre conjoint ou partenaire de PACS, vous pouvez accéder à votre épargne pour faire face aux besoins financiers immédiats.

  • Invalidité : Si vous, votre conjoint, partenaire de PACS ou vos enfants devenez invalide, vous pouvez retirer votre épargne de manière anticipée. L’invalidité doit être reconnue par une décision officielle et affecter gravement votre capacité de travail.

  • Expiration des droits à l’assurance chômage : Si vous êtes en fin de droits à l’assurance chômage, vous avez la possibilité de débloquer votre PER pour pallier l’absence de revenus.

  • Surendettement : En cas de situation de surendettement reconnue par une commission de surendettement, vous pouvez également accéder à votre épargne avant l’âge de la retraite pour résoudre vos difficultés financières.

  • Liquidation judiciaire de l’entreprise : Si vous êtes indépendant et que votre entreprise fait l’objet d’une liquidation judiciaire, vous pouvez débloquer votre PER pour vous soutenir financièrement pendant cette période difficile.

 

Quelle est la fiscalité du PER ?

L’un des principaux attraits du PER individuel réside dans ses avantages fiscaux, qui peuvent significativement optimiser votre épargne et réduire votre impôt sur le revenu. Voici comment vous pouvez en bénéficier.

Pour en savoir plus, découvrez notre page dédiée à la fiscalité du PER.

Versements déductibles de l'impôt sur le revenu

Lorsque vous effectuez des versements sur votre PER, vous avez la possibilité de les déduire de votre revenu imposable. Cette déduction est plafonnée à 10 % de vos revenus professionnels, avec un plafond annuel, ou 10 % du plafond annuel de la Sécurité sociale si vos revenus sont plus faibles. Cette option est très intéressante si vous êtes fortement fiscalisé (TMI de 30% ou plus). 

A la cloture de votre PER, si vous choisissez une sortie en rente viagère, cette dernière sera soumise au barème progressif de l'impôt sur le revenu, comment le veulent les règles applicables aux pensions de retraite, mais bénéficiera cependant d'un abattement de 10%. La rente est également soumise aux prélèvements sociaux à hauteur de 17,2%, mais là encore elle bénéficiera d'un abattement qui dépendra de votre âge au moment où vous demandez la rente :

  • 70 % si vous avez moins de 50
  • 50 % entre 50 et 59 ans
  • 40 % entre 60 et 69 ans
  • 30 % si vous avez plus de 69 ans

Si vous choisissez une sortie en capital, vos versements seront soumis au barème progressig de l'impôt sur le revenu et la plus-value que vous aurez généré sera soumise au prélèvement forfaitaire unique (PFU).  Le PFU est de 30% (17,2% de prélèvements sociaux et 12,8% de taxes). 

Versements non déductibles de l'impôt sur le revenu

Si vous avez choisi de ne pas déduire vos versements de votre impôt sur le revenu durant toute la période d'épargne, au moment de la sortie vous bénéficierez alors d'une fiscalité plus avantageuse si vous choisissez la sortie en capital.

En effet, si au niveau de la rente la fiscalité reste la même, la sortie en capital vous offre une exonération totale d'impôt. Seules les plus-values resteront soumises au PFU.

Retrouvez dans ce guide
Guide Offert
Le guide des placements financiers 2024
Faites un tour d’horizon des solutions d’investissements et retrouvez tous nos conseils d’experts.

Quelle fiscalité pour le PER en matière de succession ?

Si le souscripteur décède avant l’âge de 70 ans, les sommes versées sur le PER bénéficient d’une fiscalité avantageuse. Les capitaux transmis aux bénéficiaires désignés sont soumis aux mêmes conditions fiscales que l’assurance-vie. Chaque bénéficiaire peut recevoir jusqu’à 152 500 € en franchise d’impôt. Au-delà de ce montant, les sommes sont taxées à 20 % jusqu’à 700 000 €, puis à 31,25 % pour la part excédant ce plafond.

En revanche, si le souscripteur décède après l’âge de 70 ans, les règles fiscales changent. Les primes versées après 70 ans ne bénéficient pas de l’abattement de 152 500 € par bénéficiaire. Toutefois, un abattement global de 30 500 € s’applique à l’ensemble des bénéficiaires pour les primes versées après cet âge. Au-delà de ce montant, les sommes transmises sont intégrées à l’actif successoral et soumises aux droits de succession selon le lien de parenté entre le défunt et les bénéficiaires. 

A qui s'adresse le plan d'épargne retraite ?

Les profils cibles

Le Plan d’Épargne Retraite (PER) convient à toutes les personnes qui travaillent, qu’elles soient salariées, indépendantes, ou exerçant une profession libérale. Les salariés peuvent compléter leur retraite par répartition et optimiser leur fiscalité grâce aux versements déductibles, tandis que les indépendants et professions libérales peuvent constituer une retraite solide et bénéficier des avantages fiscaux des versements.

Les retraités peuvent également ouvrir un PER après leur départ à la retraite pour continuer à épargner et bénéficier d’une gestion optimisée de leur patrimoine. Cependant, ils ne bénéficieront pas des avantages fiscaux des versements déductibles mais pourront utiliser ce produit pour organiser leur transmission de patrimoine de manière fiscalement avantageuse.

Les critères de décision

Les épargnants qui se tourent vers le PER le font généralement 15 à 20 ans avant leur retraite car l’argent y est bloqué jusqu’à cette échéance, sauf en cas de déblocage anticipé pour des situations spécifiques. Cependant, il peut être intéressant d’ouvrir un PER plus tôt si vous êtes fortement imposé et souhaitez profiter des versements déductibles pour réduire votre impôt sur le revenu. De plus, si vous avez un projet d’achat de résidence principale, le PER offre la possibilité de débloquer vos fonds pour financer cet achat, ce qui en fait une option flexible et avantageuse même longtemps avant le départ en retraite.

Le public cible du plan épargne retraite

Pour aller plus loin

Avertissement : cette page ne doit pas être considérée comme une sollicitation, un conseil en investissement, une recommandation ou une offre de souscrire ou de conclure une quelconque opération sur cet instrument financier et n’emporte aucun engagement contractuel de la part de Valority. L’investissement dans les produits financiers comporte des risques et notamment un risque de perte en capital, partielle ou totale, risque que vous acceptez en cas d’investissement et que vous devez être financièrement en mesure de supporter. Au regard de ces risques, tout Investisseur potentiel doit disposer des connaissances et de l’expérience nécessaires pour évaluer les caractéristiques et les risques liés à chaque opération. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.