Prêts relais

Explication et définition

L’achat-revente ou le prêt relais, assure la transition entre la vente de votre bien et l’achat de votre futur logement. Faire coïncider la vente et l’achat est la solution la plus souhaitable, mais la revente peut parfois durer plus longtemps que prévu. Le prêt relais est une avance sur le prix de votre bien. Son montant représente généralement 70 % de sa valeur, 80 % lorsque le compromis est signé et 90 % si le bien est expertisé sous certaines conditions.

La durée du prêt relais est généralement fixée à un an (renouvelable une fois), qui correspond au temps nécessaire pour effectuer toutes les formalités liées à la vente.

Le coût du prêt relais est calculé sur des intérêts simples et correspond au nombre de mois d’utilisation. Il est possible de rembourser ce montant in fine, c’est-à-dire que vous ne remboursez les intérêts qu’à la revente de votre bien. Ils viennent en déduction du prix de vente.

Découvrez

Nos solutions autour du crédit​

Groupe 9077

Découvrez de manière globale comment se passe un emprunt immobilier. Vous trouverez toutes les explications sur le crédit, l'intérêt de l'assurance et d'un courtier.

+

Le Prêt Epargne Logement est réservé comme son nom l’indique au financement d’un bien immobilier ou à des travaux destinés à un logement.

+

Groupe 9073

La restructuration de prêt ou rachat de prêt consiste à regrouper l’ensemble de vos créances existantes en un crédit unique.

+

Ce prêt couramment utilisé dans le cadre d’un emprunt classique est destiné à aider les primo-accédants et soumis à de nombreuses conditions d’accès.

+

Groupe 10603

Toutes les informations autour des autres solutions du crédit comme les prêts conventionnés ou encore les prêt d'accession sociale (PAS).

+

Pour aller plus loin

L’assurance de votre prêt est la garantie d’une acquisition sereine et constitue l’élément essentiel de votre projet. L’assurance de prêt immobilier (ou assurance emprunt, assurance crédit) apporte une double garantie : elle permet de protéger l’emprunteur et ses proches en cas de maladie, d’invalidité ou de décès et l’organisme prêteur de récupérer les sommes avancées quoi qu’il arrive.

Témoignages

Ils nous ont fait confiance

Retrouvez dans ce guide
Guide Offert
Tout comprendre sur le crédit immobilier
Découvrez comment financer votre projet immobilier

FAQ Crédit immobilier

Questions fréquentes

Pourquoi choisir un courtier ?

Chercher un prêt, adapté à sa situation tout en sachant ce qu’il est opportun de négocier, auprès de la bonne personne, est un métier : celui de courtier en crédit !

Immatriculés auprès de l’ORIAS, nos courtiers en crédit Valority apportent une valeur ajoutée sur le taux par rapport à une démarche en direct. De plus, les spécialistes en crédit fournissent des réponses relatives à tous les aspects techniques et aident à comprendre les subtilités des propositions des organismes financiers.

Quel est le rôle du courtier immobilier ?

Le courtier en crédit immobilier met en relation les entreprises ou personnes souhaitant emprunter, pour l’acquisition d’un bien immobilier, avec des structures en mesure de les financer. Depuis les modifications du code monétaire et financier de 2012, les courtiers sont désormais dans la catégorie 1 : Intermédiaire en opération de banque et en service de paiement (IOBSP ou IOB). Les métiers de l’IOB sont régis par le Code monétaire et financier. Apparus dans les années 70, les métiers du courtage en crédit immobilier sont en développement et représentent 25% des parts de marché du secteur du crédit immobilier au particulier.

Dans l’hexagone, la profession est représentée par plusieurs organismes professionnels tels que l’ANACOFI, la CNCIOB mais aussi l’AFIB-IOB.

Comment se rémunère le courtier en crédit immobilier ?

Les sociétés de courtage se rémunèrent grâce à la commission que les banques leur reversent lorsqu’un prêt est contracté par leur intermédiaire. Ces sociétés peuvent également se rémunérer en facturant des frais au client. Ces frais peuvent être des frais de dossier ou des frais de recherche qui couvrent le temps passé à la recherche des propositions les plus intéressantes ou à la constitution des dossiers.

Le principe de la rémunération des sociétés de courtage est défini par l’article L 519-1 du code monétaire et financier.