Réforme des retraites 2025 : que sait-on ?

Réforme des retraites Emmanuel Macron

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron en 2017, la création d’un nouveau système de retraite devrait être effective pour 2025.

Alors, que sait-on à ce stade ? Quels sont les points à travailler pour le Gouvernement ?

On vous dit tout.

Réforme des retraites : explications

L’entrée en vigueur de la réforme dans 6 ans s’adresse aux personnes nées après 1963. L’objectif du nouveau régime est de donner les mêmes droits à tous les Français lorsqu’ils cotisent pour la retraite. (Lire aussi : préparer l’avenir grâce à l’immobilier locatif).

Cette idée trouve ses origines dans la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron en 2017. Il évoquait alors l’idée d’un nouveau système de retraite dans lequel « un euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé, quel que soit le statut de celui qui a cotisé ». 2 ans plus tard, la promesse de campagne se convertit en projet de loi.

Ci-dessous, les principaux changements déjà connus.

Un régime de retraite universel

La réforme des retraites devrait entraîner la suppression progressive des 42 régimes de retraite des différents secteurs d’activité, au profit d’un seul régime, destiné à l’ensemble des actifs.

L’assiette de cotisation sera fixée à 120.000 € sur une année, ce qui signifie que les ressources professionnelles supplémentaires ne seront pas prises en compte dans le calcul de la cotisation.

Un système par points

Le système de cotisation des retraites, calculé en fonction des trimestres, va laisser la place à un système par points. Quelle sera la valeur d’un point ? Comment faudra-t-il calculer ses points ? Ces questions restent pour le moment en suspens.

L’âge légal de départ à la retraite

Si l’âge de départ à la retraite devrait rester à 62 ans, le montant de la pension attribuée à cet âge-là reste flou.

Jean-Paul Delevoye, en charge du Haut-Commissariat à la réforme des retraite (HCRR), évoque d’ores et déjà le versement de bonus pour les personnes qui choisiraient de partir à la retraite à l’âge de 64 ans.

De son côté, Emmanuel Macron estime plus « juste » le fait de calculer un départ à la retraite en fonction d’une durée de cotisation plutôt que sur un âge définit.

Quel coût pour les caisses de l’État ?

À ce jour, le régime des retraites représente près de 14 % du PIB national. Le gouvernement souhaiterait rester dans ces chiffres qu’il estime corrects et qui sont situés dans la moyenne européenne.

Un second objectif a été fixé : celui d’un retour du régime à l’équilibre financier pour 2025. Pour l’heure, l’État doit encore trouver 7 milliards d’euros pour rentrer dans ses prévisions. Ici encore, l’Élysée devrait communiquer dans les mois qui viennent sur la stratégie choisie pour y parvenir.

Les principales échéances jusqu’à 2025

  • Entre septembre et novembre 2019 : rencontre entre le HCRR et les organismes professionnels.
  • Entre septembre et décembre 2019 : nouvelles rencontres avec les différents partenaires sociaux ; lancement d’une plateforme numérique de consultation citoyenne ; réunions publiques avec les associations et les élus locaux.
  • Juillet 2020 : vote du projet de loi.

L’Équipe Valority