Pénurie de logements étudiants : quelles solutions envisager ?

Depuis trente ans, l’écart entre l’offre et la demande dans le domaine du logement estudiantin ne cesse de se creuser. Loin de ralentir, la tendance s’est même accentuée à la rentrée de septembre. Le baby-boom de l’an 2000 a en effet engendré une hausse de 135 000 nouveaux étudiants cette année. Le nombre de logements disponibles se trouve d’autant plus submergé par une demande en croissance constante.

Face à cette pénurie, vers quelles solutions les étudiants se tournent t’ils ?
Comment l’avenir se profile t’il en matière de gestion de logement estudiantin ?

Autant de questions auxquelles nous vous proposons de répondre à travers un état des lieux complet de la situation.

Sources :
*Les Echos, octobre 2018, « Logements étudiants : le grand flou », **campusfrance.org, 
***Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation, note flash du SIES / avril 2018


Des mesures publiques peu efficaces

Le gouvernement a annoncé un plan de construction de 60 000 logements étudiants, ainsi que 20 000 autres destinés aux jeunes actifs, à horizon 2022. La volonté des institutions est également de collecter et réunir toutes les données et chiffres afférents à la population étudiante et à ses modes de logement. Le but est de mesurer et de jauger « en direct » l’état actuel de l’offre et de la demande et de suivre son évolution. La contribution publique demeure en effet extrêmement faible au regard du besoin. Les résidences bâties par le CNOUS, réservées aux étudiants boursiers, comportent 175 000 places pour 700 000 demandes.

Dans le même temps, une centaine d’opérateurs immobiliers, issus du secteur privé, n’ont pas attendu la définition d’un plan d’aménagement pour construire des résidences services consacrées aux étudiants. Celles-ci constituent une partie de réponse face à un besoin qui reste colossal, puisque le parc immobilier actuel ne répond qu’à seulement 21% de la demande.


Comprendre – Le CNOUS – Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaires

Rattaché au ministère de l’Enseignement Supérieur, il s’agit d’une institution administrative publique.  Cet organisme est chargé d’uniformiser les différentes missions et stratégies des 28 CROUS de France et d’accorder leurs actions.



Les avancées de la Loi Elan 

Si le flux des post bacheliers ne cesse de croître, les cursus universitaires et formations évoluent et s’étoffent aussi chaque année davantage. De plus en plus d’options d’orientations sont possibles et multiplient d’autant les durées d’apprentissage. Par conséquent, les étudiants recherchent plus de souplesse dans la gestion de leur logement. La loi Elan a pris en compte cette évolution du marché et prévoit de répondre à ce nouveau besoin des locataires via un « bail de mobilité de moins de dix mois ». Celui-ci sera exploitable dans le parc privé d’ici quelques semaines. De belles avancées en accord avec l’évolution de l’image et de la perception qu’ont désormais les grandes villes de leurs étudiants. En effet, dans leur ensemble, les agglomérations saisissent de mieux en mieux l’attractivité et le dynamisme liés à une population estudiantine dense.

 

Résidences étudiantes : le choix de raison

Au cœur de ce contexte d’accessibilité au logement particulièrement tendu pour les jeunes adultes en quête d’indépendance, les résidences services présentent de considérables atouts.

 


Zoom sur les Belles Années
Depuis déjà neuf ans, Les Belles Années se positionnent en référence incontournable du logement étudiant en France. Gestionnaire de 26 résidences, soit 3 140 lots à l’heure actuelle, elles proposeront plus de 7000 logements à la location d’ici 2022, dans 25 moyennes et grandes agglomérations françaises.
Leur force ; réunir en un lieu les exigences et besoins estudiantins.
Stratégiquement situées proches des transports, des universités, des grandes écoles et des commerces, Les Belles Années rendent le quotidien plus simple. Leurs appartements disposent d’un mobilier design et fonctionnel et bénéficient d’espaces astucieusement agencés. Chaque résidence est tenue par un intendant et dotée d’un système de sécurité Digik. Les démarches administratives liées à la gestion d’une location se trouvent également facilitées. Le site internet Les Belles Années permet ainsi aux étudiants d’accéder à tout moment à leur dossier et de régler leur loyer en ligne. Enfin, convivialité et partage sont au rendez-vous. Organisations Evènements, salle commune propice aux échanges, page internet et application mobile dédiées à chaque résidence : Les Belles Années ne manquent pas de ressources !

https://www.lesbellesannees.com/ 

QUI SOMMES-NOUS ?

Valority Investissement sélectionne, de façon rigoureuse,
les opportunités du marché afin de vous apporter
des solutions de défiscalisation sur-mesure, rentables et durables.

NOUS CONTACTER

Le blog Valority