Comprendre le marché immobilier en 2020

Comprendre le marché immobilier en 2020

À quoi s’attendre concernant le marché immobilier en 2020 ? Les taux de crédit immobiliers seront-ils toujours aussi attractifs ? L’investissement locatif aura-t-il encore le vent en poupe ?

Valority fait le point et apporte des premiers éléments de réponse.

Une embellie à confirmer

Le marché de l’immobilier ne s’est jamais aussi bien porté qu’en 2019. Il faut dire que les taux de crédits attractifs ont largement encouragé cette dynamique. Les Français se sont saisis de cette opportunité à bras le corps et le nombre d’opérations s’est envolé. Un nouveau record a été établi avec plus de 1.059 million de transactions enregistrées.

Les Français ont confiance en l’immobilier

Dans un contexte d’interrogations quant à la future réforme des retraites, les Français souhaitent plus que jamais préparer l’avenir et sécuriser leurs vieux jours. Dans cette optique, l’immobilier se positionne en valeur sûre de part sa stabilité, tandis que d’autres types de placements proposés par les banques apparaissent comme moins pérennes.

Les Français devraient continuer à investir massivement en 2020, d’autant que les facilités d’accès aux crédits devraient rester stables…

Quelle évolution des conditions d’obtention des crédits immobiliers ?

Les différents acteurs du marché se veulent optimistes au sujet de l’évolution des conditions de délivrance des crédits. Les raisons de ces espoirs reposent sur le fait que l’immobilier est un marché qui s’appuie en grande partie sur les emprunts immobiliers pour financer les acquisitions. Si l’accès aux crédits est ralenti, alors le secteur suivra inéluctablement.

Il faudra néanmoins s’attendre à un resserrage de vis de la part des différents organismes octroyant les crédits. Le Haut-Comité de Stabilité Financière (HCSF) toujours très écouté, à récemment fait part de ses craintes face aux durées de crédits qui s’allongent et aux montants des apports qui diminuent en parallèle.

En définitive, les conditions d’accès aux crédits immobiliers devraient rester avantageuses en 2020 tout en étant plus surveillées qu’en 2019.

Quel sort pour l’investissement locatif ?

Avec l’envolée du nombre de transactions, un autre constat se dresse : le nombre d’investissements à visée locative n’a jamais été aussi élevé. La part de ce type d’opération représentait une transaction sur 4 en 2019 (Source : Observatoire immobilier au Conseil supérieur du notariat), soit un bond de 25 % par rapport à 2018.

Enfin, le Gouvernement a annoncé plancher sur la construction de 400.000 nouveaux logements pour 2020, soit un objectif similaire au nombre de logements neufs construits en 2019.

Un objectif qui résulte d’une forte demande locative de la part de la population et d’un besoin toujours plus important pour l’État d’attirer les investisseurs. Les différents reports successifs de la fin du dispositif de défiscalisation Pinel en sont la preuve et traduisent cette volonté gouvernementale.

L’Équipe Valority