Avantages et inconvénients

PEA ou Assurance vie : lequel choisir ?

Avec l’accroissement des possibilités d’investissement et la diversification des produits financiers, les épargnants sont aujourd’hui confrontés à une multitude de choix. Le Plan d’Épargne en Actions (PEA) et l’assurance vie se distinguent parmi les véhicules d’investissement les plus prisés. Ces deux produits, bien que populaires, présentent des caractéristiques distinctes qui peuvent influencer de manière significative la gestion et la croissance du patrimoine des investisseurs. Voici ce qu’il faut retenir !

Définition et objectif de chaque produit

PEA (Plan d'Épargne en Actions) :

Créé pour encourager l’investissement en bourse par les particuliers, le PEA permet d’investir dans des actions de sociétés européennes tout en bénéficiant d’un cadre fiscal avantageux. L’objectif principal du PEA est de fournir un moyen d’accumuler des gains en capital et des revenus de dividendes, exemptés d’impôt après une certaine période, sous réserve de certaines conditions.

Assurance vie :

Ce contrat d’assurance est l’un des produits d’épargne les plus flexibles et les plus utilisés en France. Il permet à l’investisseur de constituer un capital sur le long terme, qui peut être utilisé comme complément de retraite, ou de transmettre un patrimoine aux héritiers. L’assurance vie offre la possibilité d’investir dans une variété de supports financiers, et bénéficie également d’un traitement fiscal favorable, surtout après une période de détention de huit ans.

Avantages et inconvénients du PEA

Le plan épargnes en actions (PEA) est donc destiné aux personnes qui souhaitent investir en bourse dans des actions de sociétés, sans avoir à se soucier de l’impôt sur le revenu.

En effet, les gains potentiels de ce type de placement ne sont pas soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU ou encore Flat Tax) entré en vigueur le 1 janvier 2018 et qui consiste à taxer les dividendes et plus-values sur les revenus du capital.

En revanche, vos gains potentiels seront tout de même soumis aux prélèvements sociaux à hauteur de 17.2%.

Malgré cet avantage fiscal, un PEA détient quelques inconvénients :

  • Le PEA permet uniquement d’investir dans des actions de sociétés. Par ailleurs ces sociétés doivent avoir un siège social présent dans l’un des 27 pays de l’Union européenne ou un fond d’investissement composés d’actions européennes à hauteur de 75% minimum.
  • Afin de bénéficier de la meilleure fiscalité possible, vous devez garder votre plan d’épargne au moins 5 ans
    Vous devez également attendre huit ans avant de pouvoir faire des retraits sans obligatoirement clôturer votre plan
  • L’investissement en bourse comporte un risque de perte en capital que certains investisseurs ne sont pas prêts à prendre
  • Le plafond des versements est de 150 000 € ou 225 000 € pour le PEA-PME ou 450 000€ pour un couple
  • Les majeurs rattachés fiscalement peuvent également ouvrir un compte limité à un plafond de 20 000 €

Les gains réalisés sur un PEA sont exonérés d’impôt sur le revenu, mais restent soumis aux prélèvements sociaux, à condition que le compte soit ouvert depuis au moins cinq ans. Cette exonération couvre à la fois les plus-values réalisées lors de la vente des titres et les dividendes reçus, ce qui en fait un véhicule d’investissement particulièrement attractif pour les investisseurs en actions.

Charles Patry, Directeur commercial
Charles Patry
Directeur commercial
Gestion Privée
Nos conseils d'experts

Le contrat d’assurance-vie monosupport
est fait pour vous si :

Vous souhaitez investir dans des fonds peu risqués

Vous préférez la sécurité à la rentabilité

Vous voulez être certain de récupérer le capital investi

Demander à être recontacté

Avantages et inconvénients de l’assurance vie

L’atout principal d’un contrat d’assurance-vie est son offre de placements très diversifiée et sa capacité à s’adapter parfaitement à votre projet.

En effet, la durée d’une assurance vie par exemple dépend uniquement de votre projet qui peut être sur moyen ou long terme. Il peut s’agir de mettre de l’argent de côté pour sa retraite ou encore d’anticiper les coûts des études pour ses enfants.

Il est possible d’investir sur différents supports présentant plus ou moins de risque comme par exemple dans une SCPI, dans un organisme de placement collectif et valeur mobiliers ou encore dans une société d’investissement à capital variable.

En fonction du type de placement que vous choisissez les risques peuvent fluctuer mais la rentabilité également et c’est d’ailleurs l’une des forces de l’assurance vie.

Si jamais vous décédez avant la fin du contrat, les personnes que vous aurez choisies en tant que bénéficiaires, ne paieront aucune taxe sur les plus-valus.

Enfin ce type de placement vous fait également profiter d’une fiscalité avantageuse et ce, même avec le PFU qui est appliqué lors du rachat de votre assurance vie.

Le défaut d’une assurance vie peut se trouver au niveau des frais de gestion, mais cela dépend des contrats.

Assurance vie ou PEA : comparatif

Assurance-Vie PEA
Âge de souscription Pas d'âge limite 18 ans
Nombre de contrats / personne Illimité 1
Plafond de versements Illimité 150 000 €
Disponibilité du capital Toujours Toujours
Frais Frais de gestion annuels
obligatoires
Frais de transaction
Supports Fonds en euros,
unités de compte (UC)
Actions
Sans sortie Pas d'imposition Pas d'imposition
Avec sortie Retrait après 8 ans : abattement annuel de 4 600 € ou 9 200 € pour un couple sur les plus-values
+  imposition à 7.5 % sur les versements et les prélèvements sociaux à 17.2 %
Retrait après 5 ans de détention : exonération Avant 5 ans : flat tax de 30 %
En conclusion

Le plan d’épargne en actions est la solution à privilégier si vous souhaitez investir en bourse et bénéficier d’un cadre fiscal avantageux. Si vous souhaitez placer votre argent sur du long terme et sur des supports plus diversifiés présentant plus ou moins de risques, préférez dans ce cas le contrat d’assurance vie.