Projet de loi de finances 2020 : quels sont les changements ?

Projet de loi de finances et budget 2020

Le projet de Loi de finances pour 2020 a été voté à l’Assemblée Nationale ce mardi 19 novembre 2019. Les objectifs fixés par le Gouvernement sont clairs : encourager la croissance tout en tenant compte des revendications des Français, au coeur d’une année marquée par le mouvement des Gilets jaunes.

Ci-dessous, les principaux changements à prévoir pour 2020 :

Baisse de l’impôt sur le revenu

La mesure phare du projet de loi de finances concerne la baisse de l’impôt sur le revenu. Vous serez particulièrement concernés si vous vous trouvez dans la première tranche du barème d’imposition. Cet échelon correspond à la classe moyenne des Français, qui verra son seuil d’entrée être abaissée de 3 points.

Modifications sur le dispositif Denormandie

Si vous souhaitez investir dans le dispositif Denormandie, certains changements sont à prévoir. Pour rappel, le mécanisme créé le 1er janvier 2019, permet de défiscaliser sur votre investissement locatif dans l’ancien. Il se base dans les grandes lignes, sur le même fonctionnement que la loi Pinel.

Jusqu’ici, l’acquisition en Denormandie devait s’effectuer dans le centre de l’une des 245 communes éligibles au dispositif. La notion de centre ville, jugée trop floue, sera supprimée à partir de 2020. Un simple investissement dans l’une des villes éligibles (en respectant toujours les autres conditions), suffira pour accéder aux avantages du dispositif.

À noter également que la loi Denormandie est prorogée d’un an et qu’elle s’étend désormais jusqu’au 31 décembre 2022.

Suppression de la taxe d’habitation

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation se concrétise dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020.

Elle disparaîtra dès l’an prochain pour les 80 % des ménages français les moins aisés, puis de manière progressive pour l’ensemble de la population jusqu’en 2023. La mesure correspond à une redistribution de 18 milliards d’euros en faveur du pouvoir d’achat des Français.

Une fiscalité plus « verte »

Symbole de l’engagement écologique du Gouvernement, des décisions ont été également prises en ce sens :

  • Le déblocage de 3 milliards d’euros alloués aux différents crédits sur l’écologie et les transports permettra en parallèle de financer la nouvelle Loi d’Orientation sur les Mobilités.
  • Le Crédit d’Impôt sur la Transition Énergétique (CITE) devient la prime Hulot. Cette dernière s’adresse davantage aux ménages les plus modestes et s’inscrit dans la volonté du Gouvernement de rénover près de 500.000 logements chaque année.

Notez également que si vous prévoyez d’acheter une voiture neuve en 2020, la réglementation se durcit en la matière. Si le véhicule en question est polluant, le paiement de l’écotaxe interviendra à partir de 110 gramme des CO² rejettés dans l’air, contre 117 grammes auparavant.

L’Équipe Valority